≡ Menu

Fatigué d'être chenille, d'être bloqué dans votre vie... fatigué de survivre... ?! Dans votre boîte,
3 processus audio mp3 OFFERTS, qui vont vous permettre de changer votre vie + newsletter

Péter les plombs pour péter la forme…

Vous êtes senti surexcité, surchauffé en ce mois de juin? J’ai eu envie de publier la newsletter du 28 juin, afin de vous éclairer pourquoi vous avez pété les plombs ;-)… Et si  vous n’êtes pas encore abonné aux papillons Ofessens, cliquez-ici.

Le je suis qui je suis… Juin 2017, l’affirmation et le positionnement de qui vous êtes !!!

Pendant ce mois de juin 2017, vous avez été invité à ressentir ce qui est vous et ce qui n’est pas vous… c’était électrique ☹

Et ça c’est probablement traduit par des ressentis, des amplifications du style : ça je ne veux plus, je peux plus et ça je voudrais… je voudrais que ça soit fluide dans ma vie, j’en ai marre de ces courts-circuits…. j’ai juste envie d’être moi…

Ce mois de juin a créé cet espace pour vous permettre d’être authentique, de vous connecter à votre cœur, à votre essence, à votre qui je suis… et à le ressentir de tout votre être…

Et dans un 2ème temps, il vous a poussé à affirmer et à exprimer qui vous êtes… à le décharger et à le crier haut et fort…

Juin 2017 restera dans les annales en termes de surtension énergétique et calorifique, mais c’est quand on prêt à péter un câble qu’on va se positionner dans sa vie, selon qui on est 🙂

Cochon canard…

J’ai pété les plombs ce fameux jour… ou je me suis faite traiter d’imbécile, parce que ce Monsieur était frustré de ne pas avoir assez d’espace pour parquer sa gigantesque 4 roues…

Oui j’avoue bien volontiers que je ne maitrise pas la direction de ma petite polo quand il s’agit de la mettre dans une case… je ne suis pas fan de cases ni de moules… et je suis du genre à marcher des kils afin de m’éviter un créneau.

Juste pour le replaisir, « Il y a que les tartes qui se plaisent dans un moule »

Mais là en l’occurrence, j’étais totalement dans mon centre, au milieu de ces fameuses lignes et pourtant je me suis faite insulter… et j’ai réagis au quart de tour : « Monsieur faut ouvrir vos yeux (vous ouvrir à qui vous êtes…) espèce de ; contraction du cochon canard… »

La contraction de ces 2 mots ne fait plus partie de mon vocabulaire depuis belle lurette et pourtant j’ai osé le prononcer… Après, en termes plus élogieux, j’aurais pu m’exprimer ainsi : Monsieur, je suis qui je suis, je suis à ma place et personne ne va me dire le contraire…

Tout ça pour vous dire, prenez-vous dans les bras si vous avez disjoncté ce mois-ci… le, je suis qui je suis, est plus fort que tout…

Silence radio, fréquence zéro,
parce que j’ai été invitée à me donner en priorité…

Oui en mai, je vous avais soufflé que j’allais partager avec vous les énergies de juin et finalement je n’ai pas donné de nouvelles, j’ai dérivé de la planète Ofessens…

A chaque fois que je sentais un signal, une envie de prendre ma plume, de prendre mon micro et de partager avec vous mes ressentis… je recevais une décharge de ma petite voix qui me disait :

« Ophélie, on est en pleine récapitulation de ce début d’année, de ces 6 derniers mois, afin que tu puisses commencer cette 2ème partie de 2017 en étant pleinement toi, c’est important que tu apprennes encore à te donner à toi en priorité ;
te permettre de te donner à toi qui tu es et seulement à toi… le garder aussi pour toi afin d’être pleinement toi… 
»

Et au fait, c’est en étant soi-même qu’on va inspirer les autres à suivre le courant… quand on est soit on invite les autres à se connecter à eux-mêmes, à leur charge, à leur responsabilité et à leur force intérieure !

La panne de mon assistante
et une véritable oscillation de bonheur…

Ma tigresse d’assistante à 4 pattes m’a aussi invitée à cultiver des moments à être qui je suis et à me stabiliser dans cette fréquence… Son petit nez s’est retrouvé bouché et croûté, du coup elle a créé cet espace pour me freiner dans mes élans à foncer comme un bélier tête baissée, elle m’a permis des moments à juste être moi à ses côtés…

Et durant ce juin 2017 et dans cette continuité du mois mai, je me suis également sentie à continuer d’expérimenter de nouvelles choses et j’ai tenté le camping photographique. La nature est aussi un moyen exceptionnel pour se délester en cas de haute tension 😉


Vous avez eu chaud et moi qu’est-ce que j’ai eu froid aux pieds… 😉

En janvier, j’avais découvert un fabuleux photographe de paysage qui avait fait vibrer mon cœur, mais tous ces stages étaient complets. Je me suis donc inscrite sur la liste d’attente en espérant que la chance oscille dans mon sens…

Et une place s’est libérée en juin comme par hasard et je dérive encore de la beauté de cette expérience. Dormir en pleine montagne et me lever le matin avec ce décor m’a bouleversée… a électrifié ma vie…:-)

Je sais que cette expérience s’est mise en place pour me permettre de me stabiliser en moi ; d’avoir cet espace ancrant et infini autour de moi a amplifié mon : qui je suis… Et depuis je me sens Ophélie et même décidée à marquer mes immortalisations de mon prénom.

Je vous invite à clôturer votre mois de juin…

Et là en ce 27 juin, la tension a un peu baissé, et je me sens de vous inviter à vous aussi sentir ce redémarrage, à sentir votre lumière en vous.

La semaine du 14 au 21 juin, on a vécu un flashback de la semaine du 14 au 21 mars, (cette information va surtout parler à ceux qui ont participé aux audios collectifs de mars).

Comme en mars, on s’est retrouvé dans le vide, sensible, mais parce que cette fois une partie de nous-même s’est temporairement déconnectée afin de se reprogrammer à être la source…

Ces 3 prochains mois, votre corps physique va exprimer cette nouvelle dimension de lui-même, parce les résistances à être physiquement qui vous êtes ont été dissoutes depuis fin mars. Prenez grand soin de lui pour lui permettre la génération de sa perfection 😊

Afin de clôturer votre mois de juin, je vous invite à respirer profondément quelques fois… à respirer avec tout votre corps… et à affirmer ensuite le : je suis qui je suis… à expirer les éventuelles résistances… vous respirez… je suis qui je suis… Vous vous prenez dans vos bras…. vous vous accueillez tel que vous êtes…. je suis qui je suis… Vous sentez ensuite que vous intégrez ces 6 derniers mois en vous… vous sentez ces 6 derniers mois en vous comme acquis… Et ensuite vous respirez avec la nouvelle lune du 24 juin 2017… et grâce elle vous sentez ce nouveau départ… sentez que vous êtes animé du courant du qui je suis !!!!!

 A votre tour

Et ce mois de juin pour vous c’était comment, vous vous êtes transformé en dragon? Est-ce que vous avez plus de conscience de qui vous êtes? Avez-vous pu affirmer votre je suis…? Et des amis qui ont explosé durant ce mois, partagez avec eux cet article 🙂

 

Les partages Facebook de juin, abonnez-vous à la page Ofessens 🙂

Inscrivez-vous pour recevoir les prochains articles directement dans votre boîte, et un cadeau de bienvenue :
3 processus audios qui vont DEBLOQUER ET CHANGER VOTRE VIE... à tout jamais...:-)
{ 3 comments }
{ 3 commentaires… add one }
  • LOULOU 2 juillet 2017, 7 07 41 07417

    Bonjour Ophélie,
    Merci encore et encore pour cet article, comme à chaque fois, il rentre en écho, en résonnance avec mon ressenti de juin, et ce qui s’est passé. Il a effectivement était électrique, « rapide », fatiguant, là depuis le 21, je ressens un apaisement, et je parle même « d’automne » énergétique, va savoir. Je t’envoie un email en réponse au tien, j’aimerai aborder mes expériences et émotions de ce mois passé, et te donner mes ressentis pour l’été. Trop long pour avoir sa place ici en commentaire. L’idée de cochon-canard est vraiment succulente, j’adore. Des bises. A très bientôt. Lou

    • Ophelie 28 juillet 2017, 8 08 18 07187

      Bonjour Lou:-)

      Merci pour tes mots, mon coeur vibre à 100 à l’heure :-)<3

      Oui ce mois de juin c'était électrique et oui le 21 la situation de la terre s'est stabilisée... ça faisait 3 mois depuis notre bond dans une nouvelle dimension d'expérience, qui nous avait tous laissé un peu subjugué, à ne pas trop savoir qui on était. Et du coup avec cette intensité on s'est retrouvé invité à se positionner selon notre coeur. Et le 21 juin on s'est retrouvé face à notre choix, avec un immense relâchement intérieur ou de la torpeur...

      Et là en juillet on a vécu un sacré redémarrage dans la matière, avec cet apprentissage à être dans le moment présent, à laisser notre coeur pleinement s'exprimer selon l'instant 🙂

      Je t'embrasse, belle suite à toi
      Ophelie a dernièrement posté …Votre vie est un chantier, parce que qui suis-je…?!?My Profile

Laissez un commentaire

CommentLuv badge