≡ Menu

Fatigué d'être chenille, d'être bloqué dans votre vie... fatigué de survivre... ?! Dans votre boîte,
3 processus audio mp3 OFFERTS, qui vont vous permettre de changer votre vie + newsletter

Vous pensez trop? La solution pour canaliser votre mental…

La balade en nature facilite notre relation avec elle, et elle est d’une aide simple et efficace pour voir plus clair en nous, surtout si elle se déroule dans un cadre incomparable.

Nous avions abordé l’importance de notre lien avec la nature, Je vais poursuivre avec quelques exemples concrets et développer un peu le sujet.

Article invité de Nicolas, ingénieur, géobiologue et passionné de nature. Pour lire la 1ère partie, la reliance avec la nature, le meilleur antistress de la planète, cliquez ici.

 « Puisse ce travail de qqes heures, fruits de qqes semaines de réflexions et qqes années de balades donner envie de communier avec la nature et le Tout afin que qqes personnes se sentent mieux en VIE… »

Canaliser son mental, quand on est bloqué dans sa tête…

Si je suis bloqué avec une pensée récurrente, avec un souci, une tension interne, une peur, un doute, un choix à faire ; que puis-je faire ? Il y a beaucoup de choses possibles à expérimenter, je vais vous en suggérer quelques unes en lien avec la nature.

Pour faire simple, l’énergie est là, où l’on porte son attention. Si vous portez votre attention sur le problème, vous êtes la tête dedans, ce n’est pas le meilleur endroit; c’est comme si vous faites partie intégrante du problème.

Il est préférable de prendre du recul, de regarder dans une autre direction, de changer de lunette (choisir une autre couleur de verre pourquoi pas le rose); voire de changer de niveau de conscience; si c’est possible pour vous.

Quand je tourne en rond avec mes idées, il faut faire de la place afin de pouvoir en accueillir de nouvelles. En résumé, il y a quelque chose à changer et à mettre en mouvement.

La solution, une balade en nature…

La marche dans la Nature peut être d’une aide incroyable. Le fait de sortir nous fait obligatoirement changer de vision, changer d’air, et directement se distancer de notre préoccupation; c’est déjà le premier pas au propre et au figuré !

Il est préférable de la faire en conscience, c’est-à-dire de se mettre en relation avec la nature, avec les éléments, les végétaux, les minéraux; essayer de se mettre en résonance avec eux.

Le fait d’observer, d’admirer une fleur avec attention et à ne rien penser d’autre que d’admirer sa couleur, sa forme, la géométrie ‘’sacrée’’ des pétales, des feuilles, ressentir son parfum, son odeur, nous place dans une autre forme d’énergie.

On peut aussi observer un arbre, admirer sa grandeur, son feuillage, son écorce, imaginer la profondeur de ses racines, se questionner sur son âge, on peut aussi lui parler, le serrer dans ses bras selon sa taille, s’y appuyer ou se coucher sous sa ramure, etc.

Il ne faut pas avoir peur de toucher les végétaux, bien au contraire, goûter au plaisir de la sensation, de toucher une belle écorce, sentir sa douceur, ou sa rugosité sa chaleur, etc. C’est chaque fois une nouvelle expérience, elle peut être petite ou grande voire même plus.

Un contact avec un arbre peut même être une révélation. Il peut même s’établir une forme de relation, si on va de temps en temps, ou régulièrement à sa rencontre.

Ah…, je me perds déjà presque dans la nature… He… He … On était à la balade pour sortir de son problème.

En fait, c’est exactement ce qui se passe… en observant la nature, sa beauté, sa diversité, ses couleurs, ses odeurs, ses sons, les chants des oiseaux on s’oublie un peu.

Si on a la chance d’observer un moment un animal sauvage, une biche, un petit écureuil, un renard ; ou en montagne un chamois, une marmotte, on est vraiment dans le présent à 100%. On oublie complètement le passé et ses souvenirs plus ou moins heureux et les peurs potentielles du futur.

Quand on est bien connecté à l’instant présent, c’est déjà bien différent; on ne prend que la situation du présent et non le avant et après potentiel (qui est bien souvent exagéré et rarement juste avec le recul).

Boutons d'or vous pensez trop comment canaliser votre mental

La Nature, pour être dans l’instant présent…

Même dans des situations de vie difficile, il peut y avoir de très beaux moments présents ; mais il faut s’y plonger à 100% et ne pas laisser la place aux pensées automatiques. Ca ne peut être parfois qu’un instant, mais il fait déjà beaucoup de bien.

A nous de prolonger cet instant, à l’heure suivante, ou le lendemain, le surlendemain et petit à petit on pourra augmenter ces petits moments de joie intérieure ou de joie tout court.

En revenant au centre du sujet ; en sortant pour une balade au contact de la nature, on met quelque chose en mouvement dans notre corps et dans notre tête ; ceci permet de prendre de la distance et de voir les choses d’une nouvelle manière, même si c’est parfois infime, mais il y a déjà un petit changement.

L’important, c’est de ne pas rester bloqué dans une situation, dans une émotion tristounette ! Dans la vie, tout est mouvement, s’il n’y a plus de mouvement ce n’est plus la vie…

Quand on a besoin d’une réponse…

Il est bien sûr aussi possible de sortir faire une balade pour le simple plaisir, pour découvrir un paysage, un nouveau ‘’coin’’ d’une région.

vous pensez trop comment canaliser votre mental

Petit clin d’oeil à Nicolas parce qu’il connait bien cette porte…

On peut aussi joindre l’utile à l’agréable, et sortir tout en cherchant une réponse à une question ou pour nous aider à faire un choix. Là aussi, il y a plusieurs méthodes :

On peut se poser clairement la question avant de partir,

volontairement l’oublier, et partir se balader, faire un peu le vide du trop plein de réflexions du mental, du trop d’analyses dans tous les sens.

Comme dit auparavant, simplement aller au contact de la nature, des végétaux, des minéraux, des animaux, de penser à tout autre chose, et parfois au moins qu’on s’y attend… Eureka…une idée lumineuse surgit et c’est : La Réponse qu’on attendait depuis des heures, voire des jours, et en plus, on est sûr que c’est juste pour nous.

C’est une forme d’intuition, certains diront que c’est leur ange qui a soufflé la réponse, d’autres diront que c’est leur guide, etc. A chacun sa compréhension de son monde intérieur, de ses mécanismes plus ou moins conscients, de sa relation avec le monde subtil.

Ce qui est positif, c’est d’avoir une profonde conviction, une confiance dans cette réponse, dans ce choix, reçu dans le calme, quasi sans contraintes extérieures.

Ce sera donc << Mon Choix >>, je ne pourrai pas blâmer quelqu’un si ce choix ne s’avère pas si simple à mettre en place.

On a tendance parfois à trop chercher les réponses, les conseils chez les autres ! C’est comme si on ne voulait pas prendre la responsabilité de ses propres choix…au cas où …on aurait une excuse toute faite !

L’avantage de faire ses propres choix de manière approfondie ; c’est qu’on peut s’appuyer sur cette profondeur, sur la beauté du moment où le choix, ou la réponse est venue.

Cela donne une force pour la mise en place de ce qui va avec ce choix, cette démarche. Cela peut nous aider à y ajouter de la patience, de la persévérance, si besoin est.

Une autre méthode est de méditer en marchant,

de se poser les questions autour du sujet principal, de commencer à visualiser les actions liées aux réponses, aux choix.

Il est possible d’essayer de ressentir avec son corps, ou plutôt avec son cœur ce qui nous correspond le mieux, ce qui fait sens avec notre vie, avec notre âme (en ligne avec l’idée de fond du site) voir si c’est fluide.

Après un moment, on essayera de faire le silence en nous, en focalisant notre attention sur la respiration par exemple, ou en admirant une fleur, un paysage, une montagne, un lac.

Et là, un espace temporel et parfois aussi géographique est crée ; et il nous donne accès à quelque chose de nouveau en nous. Ca peut aussi être ressenti comme être en contact avec sa partie profonde, sa partie divine.

Le choix final se fait avec son cœur…je dirais… une certaine pratique est souvent utile pour arriver à se faire confiance.

Ah… cette fameuse Confiance que tout le monde recherche et qui est souvent la clé de beaucoup de choses. En plus, il faut toujours l’entretenir… pour la conserver…c’est presque un travail à plein temps, et à vie… ;-))

Ne vous étonnez pas si vous recevez des réponses à des questions que vous vous n’êtes pas posées ! Ca arrive…même assez souvent…avec l’exercice, surtout dans cette période que nous avons la chance de vivre.

Les réponses à nos questionnements arrivent plus facilement, où le voile entre le cosmos, le Tout et la terre est plus fin, où les synchronicités sont plus nombreuses et la télépathie s’intensifie avec des personnes qui sont sur une longueur d’onde proche.

Les balades en nature, variations pour dompter le mental…

Aller se promener avec toutes les météos et à tous les moments de la journée

C’est très différent d’aller se promener, à l’aube ou au couchant. L’énergie y est tout autre, l’énergie du soleil levant est beaucoup plus forte, beaucoup plus vitalisante que l’énergie du soleil couchant.

(Vous pouvez lire certains écrits d’Omraam Mikhaël Aïvanhov sur ce thème de vitaliser son corps avec l’énergie du soleil levant, respirer le prana)

L’aurore est favorable au lâché prise, à l’endormissement. A chacun de composer avec son besoin, son envie du jour.

Aller se promener par tous les temps

C’est très différent d’aller se promener sous le soleil, sous la pluie, la neige ou avec un fort vent. Il y a eu quelques  ressentis explicités sur ce site, indiquant le lien entre une émotion et un des éléments.

Le fait d’aller se promener avec le vent peut permettre de nettoyer plus facilement le corps éthérique. A chacun d’expérimenter et d’affiner son ressenti personnel.

Et bien sûr, sortir à toutes les saisons ; c’est agréable et passionnant d’observer les évolutions de la nature le long d’un chemin. Parfois d’une semaine à l’autre voire d’un jour à l’autre, il y a un nouvel élément, une nouvelle odeur, une nouvelle fleur.

Personnellement, en hiver, j’apprécie de suivre les traces des animaux dans une neige fraîche et m’imaginer leurs vies, leurs balades.

Aller se promener avec la nouvelle lune ou à la pleine lune

La pleine lune est plutôt destructurante ; on privilégiera une balade lors de la pleine lune pour casser un vieux  schéma, et lâcher prise avec une situation. Mais ça peut aussi être ‘’trop fort’’ pour des personnes sensibles.

On choisira une balade avec une nouvelle lune pour un nouveau projet, pour faire germer une nouvelle idée. Expérimenter en y ajoutant l’intention et en se mettant ‘’en résonance’’ avec la lune.

Notre position lors de la marche a aussi une influence

Penser à l’analogie par rapport à la position conseillée du dos lors de la méditation (bien droit sans être crispé) La position de la tête par rapport à la colonne est à aligner pour faciliter la circulation des énergies, des informations entre nos différentes parties du corps.

Eviter de faire toujours les mêmes parcours ; varier…

Si on fait souvent les mêmes balades on voit les choses, mais on ne les regarde plus. Nous avons souvent une certaine tendance à nous habituer et à moins s’émerveiller des choses connues.

Expérimenter de faire une balade que vous connaissez bien, en la faisant dans l’autre sens. Vous serez très étonné de découvrir autant de nouvelles choses.

En plus, les mêmes balades facilitent moins de sortir de nos pensées habituelles; c’est plus difficile de bien se reconnecter au moment présent, qui est si important.

La balade, seul(e) ou accompagné(e)

Là aussi varier, c’est également très différent. La balade accompagnée est généralement très agréable. Elle permet des échanges plus essentiels qu’une simple discussion autour d’un café, ou autre. Elle permet les silences, sans que quelqu’un y soit mal à l’aise… les partages, les échanges, de donner ou recevoir un renseignement voire un enseignement sur un sujet, sur une plante, etc.

La balade seule, est plus introspective, elle facilitera le SILENCE intérieur, les intuitions, pour autant que notre mental reste calme. C’est important de se sentir bien seul, avec soi-même, de ne pas fuir des moments de solitude. C’est plutôt un signe d’équilibre, d’autonomie, de liberté.

Croix sommet vous pensez trop comment canaliser votre mental

La balade ‘’sportive’’

Si votre corps le permet, ou en a ‘’besoin’’ profitez-en aussi. Le fait d’aller plus vite ou en randonnée en montagne nous oblige souvent de placer nos pieds aux bons endroits.

Parfois dans certains secteurs en montagne, le placement précis des pieds à chaque pas est capital. C’est une question d’équilibre et parfois l’erreur n’est pas permise.

Et là, vous êtes à 100% avec votre corps, avec vos ressentis, voire avec une forme d’instinct de survie qui vous pousse à une grande concentration, à faire des mouvements, des gestes précis.

Les balades en moyenne montagne permettent aussi de découvrir des fleurs, des arbres, dans leur milieu sauvage, des paysages souvent d’une beauté, d’une élégance incomparable.

Certains disent que les randonnées en montagne, vers un sommet ou autre sont une forme de louange au Tout. Tout dépend du niveau de conscience de la personne.

L’observation d’animaux sauvages est également une activité très prenante; le fait de devoir rester calme, silencieux, d’écouter attentivement tous les bruits quelques minutes, d’être transparent dans ce milieu naturel nous connecte facilement à la nature.

Il est également possible de ressentir des plaisirs similaires aux balades sportives avec la course à pied ou à vélo, ou en VTT (même si le contact à la terre est différent avec le vélo).

Pour admirer les petits détails c’est plus difficile, mais rien n’empêche de combiner les formes de balades, ou de faire des pauses.

Les balades sportives ont souvent un but ; c’est aussi positif de se fixer des buts, de se donner les moyens d’y parvenir et aussi de se permettre les changements de but, et aussi l’échec.

En cas  ‘’d’échec’’, essayer de l’assimiler à une expérience de vie et de ne pas tomber dans la recherche de performance, qui vient vite un facteur de stress, soit pour le corps ou pour la tête !

La différence entre des balades sportives bienfaisantes et une activité sportive n’est pas toujours si éloignée et varie selon les personnes, les sexes, les âges. A chacun de trouver son équilibre, son plaisir, son ressourcement, son bien-être et sa méthode pour entretenir sa santé !

En conclusion

Un contact régulier avec la nature est bienfaisant et d’une aide efficace pour nous aider à canaliser notre mental, à faire de la place pour de nouvelles idées, pour faciliter des choix.

Selon les moments, les endroits, elle est plus ou moins vitalisante. Il est également possible, lors d’une balade, de lâcher une émotion plus lourde, de la confier à la terre, ou au Tout.

On peut s’alléger et se purifier d’un trop plein émotionnel, afin de faire de la place à du ‘’neuf’’!

Il est judicieux d’expérimenter différentes formes de balades et de ressentir les petites différences, de savourer ces moments uniques.

Lors des balades, aiguisez votre sens de l’observation, augmentez votre capacité d’émerveillement, ressentez cette communion avec la nature sous ses diverses formes et respectez-la, voire honorez-la !

Elle vous en sera reconnaissante, sous une forme ou une autre ; car vous êtes en contact avec le Tout et vous faîtes partie du Tout.

Pour vos balades, choisissez de beaux endroits, et variez-les, il y en a tellement ; et vous le valez bien…comme disait la pub… ;-))

Vous verrez, en revenant d’une jolie balade faite en conscience, il y aura toujours un petit quelque chose qui aura changé en vous.

Vous aurez mis une nouvelle dynamique en mouvement, et vous aurez une vision différente de votre situation, ou de votre état intérieur. C’est le cadeau du moment présent; c’est pour ça qu’on l’appelle << le Présent >>

Je nous souhaite de très jolies balades dans des endroits magnifiques en connexion intime avec la nature, et vous-même.

Et rendez-vous au prochain article :

comment se trouver un arbre ami confident et comment ressentir si un lieu est bon, et quelques exercices pour favoriser l’augmentation de son taux vibratoire.

Si vous avez envie de me contacter vous pouvez le faire via mon adresse e-mail suivante :
nicolasrelielanature@gmail.com

A votre tour

Comment faites-vous pour canaliser votre mental et trouver des réponses à vos questions ?Quelle est votre type de balade préférée ?

Des amis bloqués dans leur tête? Partagez avec eux!

Audio Ofessens, Immersion dans la nature, ma contribution au thème de la nature…

Audio qui vous dit comment vous relier à la nature, pour être moins stressé, sortir de votre tête et avoir plus confiance en vous…

C’est souvent lors de mes balades que je trouve des idées pour les articles et audios Ofessens 😉

Et il  contient aussi un processus énergétique Ofessens, « l’expansion d’énergie ». C’est idéal de le mettre en pratique en pleine nature.

Processus qui va vous permettre d’étaler, d’expanser votre énergie, pour vous sentir plus à votre place et moins sensible aux autres 🙂

Articles et liens mentionnés dans l’audio

Article sur l’enthousiasme, avec les nénuphars…
Article sur Michael Jackson et les chakras
Article et audio sur  l’ancrage
Audio, Comment changer ma vie + newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir les prochains articles directement dans votre boîte, et un cadeau de bienvenue :
3 processus audios qui vont DEBLOQUER ET CHANGER VOTRE VIE... à tout jamais...:-)
{ 4 comments }
{ 4 commentaires… add one }
  • Kiko 16 octobre 2016, 23 11 13 101310

    Merci pour ce jolie message que je vais mettre plus encore en application 😍

    Je randonne déjà bcp et plus je suis à l’extérieur mieux ca m’aide à m’évader et ne plus avoir le cerveau qui tourne à 100 à l’heure lol.😘

  • Dorian 13 août 2015, 16 04 25 08258

    Bonjour Nicolas et Ophélie,

    Je regrette de ne pouvoir aller plus souvent en montagne, je ne m’en donne pas suffisamment les moyens peut-être mais j’apprécie vraiment les peu de fois où je me balade en montagne par exemple. Je passe beaucoup de temps dans les parcs pour faire du sport et que c’est agréable !

    Dans tous les cas, on peut se reconnecter à soi et au moment présent à chaque instant et en toute situation.

    Les changements de saison… je connais certaines personnes qui passent toujours l’hiver (d’ici) dans un pays chaud. Je me suis toujours dit que ça devait être agréable mais que ce n’était pas naturel, qu’il doit peut-être nous manquer quelque chose.

    Au plaisir !
    Dorian
    Dorian a dernièrement posté …31 idées pour sortir de la routineMy Profile

    • Ophelie 17 août 2015, 11 11 07 08078

      Salut Dorian,:-)

      A chacun l’environnement qui lui convient! Les montagnes c’est peut-être aussi une habitude en tant que Suisse ;-)… je suis comme Nicolas, j’aime les montagnes, et rien que de les voir depuis la fenêtre, ça m’ancre et me recentre déjà. Je n’ai pas forcément ce besoin d’aller escalader un sommet tous les weekends, mais au moins une ballade de 40 minutes tous les jours dans la nature ça m’est indispensable…

      Et je confirme le manque de quelque chose à être dans un pays où il fait toujours beau et chaud… J’ai vécu au Brésil sur une longue période, et j’en pouvais plus du soleil et du chaud tous les jours, du manque de montagne, du trop plat…. C’est à ce moment que j’ai su, ma vie est en Suisse!

      Au plaisir 🙂

      • Dorian 18 août 2015, 13 01 09 08098

        Ha oui je comprends !
        Je n’ai encore pas eu le privilège de visiter la Suisse mais elle me fait de l’oeil avec ses beaux lacs et ses belles montagnes. On est bien lotti en France de ce côté là aussi mais j’avoue manquer d’occasion de monter dans les hauteurs.
        Bises
        Dorian
        Dorian a dernièrement posté …7 raisons d’être une personne spirituelleMy Profile

Laissez un commentaire

CommentLuv badge